02 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 01 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 02 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 03 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 04 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 05 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à 06 Monastère des Augustines de Malestroit, communauté des soeurs chanoinesses hospitalières au service des pauvres et malades à

 Pour écouter le texte voir le lecteur en bas de page

Vannes

chanoinesse2

En 1635, Mgr de Rosmadec, évêque de Vannes, demanda au Monastère de Dieppe d'envoyer quelques religieuses pour servir les Pauvres et les Malades dans « la bonne ville de Vannes ».Un hôpital existait déjà dans le quartier St Nicolas, et c'est, tout près de la porte St Patem, que nos quatre soeurs normandes s'installèrent. Elles eurent pour tâche de former les « filles dévotes » de l'hôpital à bien soigner les Malades et les Pauvres.

Elles s'installèrent, après bien des péripéties: il n'y avait pas de place pour les recevoir, on leur reprochait de venir manger le pain des pauvres, elles durent finalement payer une pension pour avoir le droit de soigner les malades. Elles étaient en étroite dépendance des "Messieurs de ville » etc...

Nous savons qu'à Vannes, nos Soeurs chantent l'Office divin, font oraison à 4h. du matin, ont la messe quotidienne. Ensuite elles servent les pauvres selon leur voeu particulier. Vers 21h elles vont se reposer, une ou deux restant au chevet des pauvres.

Les ressources sont maigres, le matériel manque, les lieux sont humides, l'atmosphere confinée, la nourriture plus que frugale. Malgré tout elles tinrent bon, heureuses de servir Jésus-Christ en la personne des pauvres.

lien interne Suite de l'historique